« Des courts du soir » vise à diffuser des courts métrages européens contemporains hors des circuits traditionnels pour faire découvrir la diversité et la créativité de la forme courte et a également pour ambition de faire résonner, à travers chaque programmation et une médiation-débat, les défis et enjeux politiques forts auxquels est confrontée l’Union Européenne.

« Des courts du soir » s’articule en plusieurs séances de programmations thématiques associant des projections de courts-métrages avec une médiation en deux temps.
Une partie « approfondissement », où il s’agit de rappeler les acquis de l’Union Européenne sur les thèmes abordés, leur place dans le processus d’intégration et considérer ces questions au regard de l’actualité européenne.
Puis un second temps, où il s’agit de poser les termes du débat, grâce à l’intervention d’invités de qualité, travaillant au quotidien sur les questions soulevées par chacune des programmations, en interrogeant les éventuelles contradictions entre les avancées institutionnelles et la réalité, en soulignant les limites de l’action de l’Union Européenne au regard du thème abordé ou en ouvrant des perspectives encore méconnues ou peu explorées.

Détails du projet
  • Nom du projet : Des courts du soir
  • Objectifs :
    – Diffuser des courts métrages européens hors des festivals internationaux pour faire découvrir la diversité et la créativité de la forme courte à tous les publics,
    – Faire résonner à travers les films les enjeux de la vie politique de l’Union Européenne (donner des clés d’argumentation, mettre en place un dialogue et dépasser les idées reçues, proposer un point de vue d’ensemble pour comprendre et préciser les enjeux),
    – Raviver, redonner sens et plaisir à l’esprit critique à travers le court métrage.
  • Lieux :
    À Marseille :
    La salle du Miroir Centre Vieille Charité (13002) et dans plusieurs autres lieux de diffusion pour lesquels des partenariats sont en cours.
    En région PACA :
    Dans l’ensemble des départements de la région. Partenariats en cours avec plusieurs lieux de diffusion.
  • Résumé :
    « Des courts du soir » vise à diffuser des courts métrages européens contemporains hors des circuits traditionnels pour faire découvrir la diversité et la créativité de la forme courte et a également pour ambition de faire résonner, à travers chaque programmation et une médiation-débat, les défis et enjeux politiques forts auxquels est confrontée l’Union Européenne.
  • Public cible : En raison du dispositif de médiation choisi, le projet « des courts du soir » est destiné à des publics adolescents captifs (collégiens, lycéens) et des adultes (20 à 65 ans) non captifs, qui sont en demande d’une pratique culturelle diversifiée, dans le but de prendre du plaisir et d’acquérir des connaissances, tout en partageant un moment d’échange, de discussions et de convivialité autour de l’activité proposée.
    Ces publics peuvent être urbains mais nous ciblons aussi les publics des villes, bourgs ou villages de territoires relativement enclavés ou situés en marge des grands centres urbains qui, de part leur localisation géographique sont souvent en déficit d’offres.
  • Partenaires :
    Partenaires pour accueillir les projections :
    Le personnel des structures dans lesquelles nous diffusons sont des partenaires essentiels sans lesquels nous ne pourrions pas mener à bien notre action.
    Chaque projection est planifiée et organisée en collaboration avec des structures d’accueil des publics (MJC, Maison Pour Tous, salles de cinéma, salles polyvalentes) qui font le lien entre nous et les publics concernés, pour nous accueillir, communiquer et optimiser notre temps de présence. Il s’agit des responsables techniques et des responsables administratifs travaillant au sein de ces structures.
    Un partenariat est envisagé avec les Cinémas du Sud (Réseau de salles de cinéma art et essai recherche en Provence-Alpes-Côte d’Azur) et les antennes Passeurs d’Images de la région PACA.
    Signature de conventions avec différentes collectivités territoriales pour la mise à disposition de lieux de projections (Ville de Marseille pour la salle du Miroir par exemple).
    Partenaires pour les débats thématiques :
    Invitation d’associations, de personnalités régionales ou d’élus locaux concernés par les grandes questions européennes ou les thématiques abordées par les différentes séances, dans le cadre des débats accompagnant chaque projection (Master Etudes Européennes des l’Université d’Aix-Marseille, Foodwatch France, Amnesty International, La Cimade…)
    Il est également possible de co-organiser des soirées projection-débat ensemble avec les lauréats de l’appel à projet CitActUE (Parcours le monde, Eurocircle, Evaleco, Commune de La Ciotat…).
    Nous pouvons également envisager d’organiser un partenariat avec une radio locale pour une ou plusieurs séances consacrées à la Fête de l’Europe en mai 2017. Nous pourrions travailler avec Radio Grenouille qui propose régulièrement des créations sonores sur son antenne, et qui pourrait utiliser directement la matière sonore des films pour construire une émission composée d’un montage d’extraits de films et de l’enregistrement de la discussion et du débat qui accompagnent la deuxième partie de séance.
  • Réalisation finale : « Des courts du soir » s’articule en plusieurs séances de programmations thématiques associant des projections de courts-métrages avec une médiation en deux temps.
    Une partie « approfondissement », où il s’agit de rappeler les acquis de l’Union Européenne sur les thèmes abordés, leur place dans le processus d’intégration et considérer ces questions au regard de l’actualité européenne.
    Puis un second temps, où il s’agit de poser les termes du débat, grâce à l’intervention d’invités de qualité, travaillant au quotidien sur les questions soulevées par chacune des programmations, en interrogeant les éventuelles contradictions entre les avancées institutionnelles et la réalité, en soulignant les limites de l’action de l’Union Européenne au regard du thème abordé ou en ouvrant des perspectives encore méconnues ou peu explorées.
La structure : Des courts l’après-midi
  • Nom de la structure : Des courts l’après-midi
  • Description : Des courts l’après-midi est une association à but non lucratif (créée à Marseille en février 2015) dont l’ambition est d’accompagner et de promouvoir en Région Provence-Alpes Côte d’Azur des courts-métrages européens contemporains innovants et audacieux tout en les rendant accessibles au plus grand nombre. Ses actions s’appliquent à rendre visible et à défendre une offre cinématographique diversifiée auprès du grand public tout en favorisant un esprit critique et d’analyse face aux nouveaux modes de circulation des images.
  • Contact : Elsa Minisini – 30 Allées Léon Gambetta 13001 Marseille
  • Mail : descourtslaprem@gmail.com
  • Tel : 06 85 93 91 42
  • Site : www.descourtslapresmidi.fr
  • Facebook : https://www.facebook.com/descourtslapresmidi
  • Twitter :
Bilan

Actions réalisées :

L’association Des courts l’après-midi a proposé vingt-trois projections-débats gratuites, de mars à septembre 2017, autour de courts métrages européens contemporains dans l’ensemble de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ces projections-débats étaient organisées autour de thématiques de programmation centrées sur l’Union Européenne, interrogeant les enjeux de société auxquels elle est confrontée, tout en faisant découvrir des univers cinématographiques singuliers.

Dates et lieux de réalisation

– Le jeudi 16 mars, à Embrun (05200), au Collège les Ecrins – Lycée Honoré Romane ;

– Le samedi 6 mai au cinéma Le Miroir de la Vieille Charité, à Marseille ;

– Le mardi 9 mai, à La Ciotat (13), au Collège Jean Jaurès (pour la semaine de la Fête de l’Europe) ;

– Le vendredi 12 mai, au Centre Social Del Rio, à Marseille (38 Avenue de la Viste, 13015), dans le cadre du Festival Quartiers Libres ;

– Le samedi 13 mai, à la Maison de l’Intergénération, à Marseille (33 rue Crillon, 13005) ;

– Le dimanche 21 mai, à Biot (06410), à la salle polyvalente Paul Gilardi (dans le cadre du festival Les Souffleurs d’avenir) ;

– Le mercredi 24 mai, à Aups (83630), au café associatif Le Petit Grain (20 rue Albert 1er) ;

– Le vendredi 2 juin, à Grasse (06), dans les locaux de l’association Evaleco ;

– Le vendredi 2 juin, à Briançon (05), au Cinéma Eden Studio ;

– Le samedi 24 juin, à la Maison de l’Intergénération, à Marseille ;

– Le mardi 24 juillet, à la Maison de l’Intergénération, à Marseille ;

– Le jeudi 6 juillet à Veynes (05400), au café associatif Le Café du Peuple / Le Fourmidiable ;

– Le vendredi 7 juillet à Veynes (05400), au café associatif Le Café du Peuple / Le Fourmidiable ;

– Le samedi 8 juillet, au gîte le grand Rochebrune, Hameau de Souliers, à Château Ville-Vieille (05350), Parc Régional du Queyras ;

– Le dimanche 9 juillet, au Camp de la Monta, à Ristolas (05460), Parc Régional du Queyras ;

– Le lundi 10 juillet, au camping de l’Izoard, à Arvieux (05350), Parc Régional du Queyras ;

– Le samedi 2 septembre au cinéma Le Miroir de la Vieille Charité, à Marseille ;

– Le samedi 9 septembre, à la médiathèque de Vence (228 Avenue Colonel Meyere, 06140 Vence) ;

– Le samedi 16 septembre, à la médiathèque de Vence (228 Avenue Colonel Meyere, 06140 Vence) ;

– Le jeudi 21 septembre, à la médiathèque de Rousset (Place Pierre Long, 13790 Rousset) ;

– Le samedi 23 septembre, à la médiathèque de Vence (228 Avenue Colonel Meyere, 06140 Vence).

– Le 28 septembre, à la médiathèque de Rousset (Place Pierre Long, 13790 Rousset) ;

– Le samedi 30 septembre, à la médiathèque de Vence (228 Avenue Colonel Meyere, 06140 Vence).

Nombre de bénéficiaires :

920 personnes touchées